Solehía
SONIA - Magnétiseur, Hypnothérapeute et Coach en Ligne
Magnétisme Hypnose Coaching
SONIA - Magnétiseur, Hypnothérapeute et Coach en Ligne

L’hypnose va-t-elle remplacer l’anesthésie générale?

26 Août 2021 Articles

15 vues

L'hypnose va-t-elle remplacer l'anesthésie générale?

Se croire dans une forêt alors qu'on se trouve sur la table d'opération et qu'un médecin nous insère des ressorts dans l'artère n'a rien de futuriste.

«Imaginez que vous êtes dans une forêt où il y a de grands chênes, de grands pins, des hêtres, des cyprès ou tout autre arbre que je ne vous aurais pas cité... Vous sentez la terre humide sous vos pieds, l'air frais sur vos joues. Vous sentez des fragrances agréables, une odeur de sous-bois, de fleur ou toute autre odeur que je ne vous aurais pas citée...»

Par ces mots, le Dr Alain Tavildari, cardiologue interventionnel à Aix-en-Provence, formé il y a trois ans à la pratique de l'hypnose, plonge en l'espace de deux minutes son patient en état de transe. Ce jour-là, le praticien réalise une coronarographie et pose des stents (des ressorts) dans l'artère d'un septuagénaire. Tout au long de l'intervention qui dure un peu moins d'une heure, il continuera, de sa voix, à l'accompagner dans cette promenade virtuelle.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, aucune sédation n'est nécessaire, même pour aller glisser une sonde tout près du palpitant. Une simple anesthésie locale sur le point de ponction suffit.

Ici, c'était un tour en forêt, mais cela aurait aussi pu être de la plongée sous-marine, un trek en Corse... 

Cette expérience personnalisée vise à transporter le patient dans un lieu où il se sent bien et ainsi amener son esprit entre l'éveil et le sommeil, le conscient et l'inconscient.

«En s'autohypnotisant, mon patient est parvenu à faire baisser sa fréquence cardiaque.»
Dr Alain Tavildari, cardiologue interventionnel

À la fin de l'intervention, le Dr Tavildari annonce: 
«La balade est maintenant terminée. Vous allez revenir avec moi dans cette salle où nous nous trouvons ensemble. Vous ouvrez les yeux. Vous avez vu comme c'était agréable et vous allez être étonné de constater que cet état de bien-être va perdurer.» 

Le patient, à peine tiré de ce demi-sommeil, s'étonne de ne pas s'être rendu compte de ce qu'il se passait. Grâce à ce réveil tout en douceur et à l'absence de sédatif, il ressort frais comme un gardon. Une heure après, il pourra conduire, contre dix à douze heures avec une anesthésie générale.

Il s'agit d'un pas supplémentaire vers plus de soins en ambulatoire, c'est-à-dire effectués au cours d'un séjour à l'hôpital de moins de douze heures. Ceci en bénéficiant d’une solution naturelle sans l’invasion d’une anesthésie. 


Articles similaires

Inscription à la Newsletter :

Envoyé !

Mes lectures

Livres qui m'ont inspirée. 

Films et Musiques

De beaux messages, de magnifiques émotions.

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.